Le blog Coachazard de Bernard Sananès

27 septembre 2010

Toutes les peurs du monde !

Filed under: Témoignage — Jan Widger @ 11:52
Tags: ,

Camille G a écrit !

« Je vois, j’entends, je m’imprègne des peurs de tous ceux qui ont peur. Je me contracte et cesse de respirer devant la colère des autres. Je me ferme, me recroqueville, les yeux grands ouverts, fascinée par le danger.
Quand une personne pleure, c’est comme si c’était moi qui souffrais. Je ne suis qu’une souffrance enfouie qui refait surface, qui affleure transpire ou me déborde. Douleur réveillée, sortie brusquement d’un faux sommeil, vite dévitalisée par des calmants. Je redoute cette douleur. Ma peur d’avoir peur ! Qu’arriverait-il si je la laissais vivre. Elle s’exprimerait, elle s’écoulerait, elle s’épuiserait, cette trouille tapie au fond de ma conscience, Je vais l’exposer, la montrer, ne plus avoir le réflexe de la cacher, comme une tâche honteuse.
Accueillir mes peurs et me demander de me rassurer par des mots d’amitié, adressés à l’enfant qui tremble en moi.
Je vais regarder en face mes terreurs. Je vais tirer les rideaux, ouvrir les fenêtres, laisser entrer le jour. Je vais apprendre à ne plus baisser les yeux devant leurs grimaces, leurs gesticulations, leurs fanfaronnades… Je ferai face. Et si je titube, et si je perds pied, et si je défaille et si je tombe. Et bien je me contenterai de compter les coups de tonnerre de mes battements de cœur, en me disant, que tout ce qui ne tue pas fortifie. Alors, me relevant, encore et encore, je serai, encore et encore, plus forte ».

« Connais-toi toi-même »
avec Coachazard de Bernard Sananès
cliquer pour avoir la page sur Amazon
http://www.amazon.fr/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Daps&field-keywords=Coachazard+Bernard+Sanan%E8s&x=13&y=18

Votre profil de personnalité selon le modèle CLERE

Remarque préliminaire : la personnalité de chacun est composée de ces 5 profils-types suivants, en proportions inégales. Demandez-vous, pour chacun d’eux, si cela vous ressemble : un peu, beaucoup, pas du tout. Vous aurez une petite idée de vos point forts et des traits à consolider, si vous souhaitez avoir une personnalité « bien équilibrée »

  1. Examinons la personnalité dite « Consciente ».
    Son fonctionnement : cette personne observe, analyse et comprend finement les réactions humaines ; calme, souriante, posée, cette personne est à l’écoute !
    Ses qualités : la réflexion, la lucidité, le réalisme, le bon sens !
    Ses défauts : elle est d’une exigence extrême sur la qualité des produits et des services, comme sur les valeurs humaines des personnes qu’elle côtoie. Mais s’agit-il de défauts ?
    Ses besoins : l’équilibre et l’harmonie.
  2. Examinons maintenant, la personnalité dite « Libre ».
    Son fonctionnement : cette personne prend facilement la parole, aime parler d’elle, prend les devants, ose, s’affirme, se tient droite, vous regarde droit dans les yeux.
    Ses qualités : le dynamisme, la détermination, l’authenticité, la franchise.
    Ses défauts : elle est directive, écoute peu, s’impatiente, vous coupe la parole
    Ses besoins : l’action, des réalisations concrètes.
  3. Vient ensuite, la personnalité dite « Expressive ».
    Son fonctionnement : cette personne est extravertie, sympathique, pleine de vie, enjouée.
    Ses qualités : l’entrain, l’enthousiasme, la spontanéité
    Ses défauts : elle est remuante, peut se montrer excessive, épuisante.
    Ses besoins : le contact, la relation, les émotions, la surprise, l’innovation, le changement.
  4. Voyons maintenant, la personnalité dite « Réciproque ».
    Son fonctionnement : cette personne est accueillante. Son regard est doux. Attentive aux besoins des autres, on la sent ouverte et confiante.
    Ses qualités : la sociabilité, la prévenance, la bienveillance ; elle est douée d’une d’une imagination lui permettant de comprendre ce que cela fait d’être dans la peau de l’autre.
    Ses défauts : trop d’indulgence, trop de compréhension, pas assez d’affirmation de soi.
    Ses besoins : découvrir, rencontrer, toujours mieux connaître l’autre dans sa différence.
  5. Examinons enfin, la personnalité « Exacte ».
    Son fonctionnement : cette personne est plutôt introvertie ; elle aime comprendre les relations de cause à effet entre des faits, entre une variable et une autre; elle mesure, elle chiffre, elle évalue.
    Ses qualités : elle est rigoureuse, méthodique, précise.
    Ses défauts : elle coupe les cheveux en quatre ; elle pinaille.
    Ses besoins : la clarté, la sécurité, l’ordre, le respect des règles et des lois.

PS : Cette typologie servira de point de départ à la conférence que je donne avec mon ami Daniel de Marassé, le 13 ooctobre au « Carrefour des auto-entrepreneurs ». Sujet : « 5 règles d’or pour réussir un entretien commercial ».  Au terme de cette conférence je présenterai « Coachazard, le jeu du Je, afin de montrer que le développement personnel et la libre entreprise sont faits pour s’entendre !

« Connais-toi toi-même »
avec Coachazard de Bernard Sananès
cliquer pour avoir la page sur Amazon
http://www.amazon.fr/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Daps&field-keywords=Coachazard+Bernard+Sanan%E8s&x=13&y=18

Carrefour des auto-entrepreneurs

25 septembre 2010

Et si vous vous faisiez ce cadeau !

C’est un cadeau à faire !
Sérieusement, ça change du bouquet de fleur, du dernier roman à la mode, des sempiternels CD, DVD…
C’est un cadeau à faire et à vous faire ! J’aimerais tant que vous m’en parliez après y avoir joué !
Je n’ai rien contre le scrabble mais vous avez le droit de vous essayer à autre chose !
Aujourd’hui, c’est moi qui m’en fais… de la pub !
Demain, c’est vous !

Pour en savoir plus :
L’idée de départ, Le couple, Témoignages, Règles du jeu, etc.

« Connais-toi toi-même »
avec Coachazard de Bernard Sananès
cliquer pour avoir la page sur Amazon
http://www.amazon.fr/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Daps&field-keywords=Coachazard+Bernard+Sanan%E8s&x=13&y=18

Vive l’échec !

L’échec n’est rien quand tu sais que de toute façon, que tu réussisses ou que tu ne réussisses pas, tu vas gagneren expérience !
Dans tous les apprentissages, à coups d’essais et d’erreurs, l’échec est, paradoxalement, plus riche en enseignements que la réussite ?
En pensant à l’enfant qui apprend à marcher, après être tombé et retombé, (que de bonnes retombées !)…
En pensant aux sportifs de très haut niveau qui n’ont progressé qu’en améliorant leurs points faibles, ceux qui, hier, les avaient fait chuter…
En pensant à la fusée qui se posera un jour en douceur sur Mars, après n’avoir été qu’un petit, tout petit pétard mouillé…,

 … dis-toi, toutes les fois que tu te plantes : C’est le prix à payer pour apprendre !

Il n’est pas interdit de râler un bon coup quand tu rates, quand tu sèches, quand tu foires, quand tu capotes… mais ne t’appesantis pas, passe vite à autre chose en méditant sur ce qui ne serait qu’une expérimentation de plus ! 

« Connais-toi toi-même »
avec Coachazard de Bernard Sananès
cliquer pour avoir la page sur Amazon
http://www.amazon.fr/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Daps&field-keywords=Coachazard+Bernard+Sanan%E8s&x=13&y=18

23 septembre 2010

Comment faire pour ne pas s’esquiver devant la difficulté?

Les évitements fréquents deviennent des traits de caractères et façonnent la personnalité ! Qu’on se rassure : nous sommes tous, plus ou moins, timides, nous pratiquons tous l’évitement plus ou moins.
On évite par exemple les émotions dérangeantes : en baissant les yeux, en détournant son attention, en se taisant, en arrondissant les angles, en faisant des concessions unilatérales, en disant toujours « oui », en n’écoutant ni ses propres intérêts ni ses besoins, en se « raisonnant » : C’est pas si grave ! Il n’a pas tout à fait tort ! Je l’ai sans doute mérité !….

Quelle alternative à l’évitement ? La confrontation ! Comment ?
En te fixant de petits objectifs de progrès pour commencer !
Regarder, faire face, une seconde de plus; s’exprimer un tout petit peu plus; dire par exemple : « C’est difficile pour moi ! »;  s’interdire un petit instant, de nier le problème, dire simplement : « Oui, c’est un problème pour moi! »; dire que l’on est prêt(e) à comprendre et que l’on souhaite être compris(e), dire une première fois : « Je n’y tiens pas ! Vois-tu, je n’y tiens pas ! »; dire aussi : « Accepter ta demande, me pose un problème. Voilà ce que je ressens… Voici ce dont j’ai besoin… »; cesser de se trouver des mauvaises raisons de minimiser le tort que l’on te fait !….

 Et, enfin, te féliciter d’y être arrivé !  YES !!!!!!

« Connais-toi toi-même »
avec Coachazard de Bernard Sananès
cliquer pour avoir la page sur Amazon
http://www.amazon.fr/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Daps&field-keywords=Coachazard+Bernard+Sanan%E8s&x=13&y=18

22 septembre 2010

Emotions, stress ? Comment retrouver ses petits ?

Filed under: Connaissance de soi — Jan Widger @ 12:03
Tags: , ,

On pourrait s’accorder sur les hypothèses suivantes :

  • Les émotions seraient « un composé » de réactions psychologiques et physiologiques,  à prédominance psychique. Le vécu psychique (de peur par exemple) engloberait les sensations physiques  (blocage respiratoire, tremblements, par exemple) . Les réactions physiques seraient  « mentalisées ». Autrement dit inscrites dans l’esprit. D’où les perturbations psychiques et comportementales du fait de trop d’émotions: peurs paniques, phobies, dérèglements alimentaires…
    • Le stress serait « un composé » de réactions physiologiques et psychologiques à prédominance physiologique. Les manifestations organiques et physiques (tachycardie et tensions musculaires) détermineraient une sensation d’oppression et de malaise ou de détente et de plaisir. Les réactions psychologiques resteraient « somatisées ». Autrement dit, inscrites dans le corps. D’où les maladies fonctionnelles dites d’adaptation : gastrites, colites, maladies de peau…

On peut aussi admettre que :

  • Une émotion de peur ou de colère qui s’accompagnerait de rougeur, pâleur et agitation va produire un stress (sécrétions d’adrénaline, corticoïdes, etc.) permettant, s’il est canalisé, de répondre efficacement à la situation et au problème qu’elle pose.

Et considérer enfin que :

  • Un stress (une tension causée par le bruit, les soucis, la fatigue… par exemple) qui aurait été là avant l’apparition d’une émotion (la peur ou de joie, par exemple)  pourra conditionner fortement l’intensité de celle-ci. Autrement dit sous l’effet d’un épuisement physique et d’une grande tension, la moindre émotion qui survient et s’y ajoute peut prendre une tournure disproportionnée. Exemple : Vous êtes harassé(e) par une journée au bureau extrêmement pénible. Vous devenez de ce fait, bien plus réactif(ve) à la moindre contrariété : plus de colère ou de pleurs !

Apprendre  à « gérer son stress » pour pouvoir « apprivoiser ses émotions », oh, le beau challenge !

« Connais-toi toi-même »
avec Coachazard de Bernard Sananès
cliquer pour avoir la page sur Amazon
http://www.amazon.fr/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Daps&field-keywords=Coachazard+Bernard+Sanan%E8s&x=13&y=18

Passons l’éponge !

Il faut être indulgent, pardonner les fautes, se montrer clément, magnanime, généreux… En un mot : « Il faut savoir passer l’éponge ! »

Certes ! Certes !….Mais à quand les surfaces autonettoyantes ?

« Connais-toi toi-même »
avec Coachazard de Bernard Sananès
cliquer pour avoir la page sur Amazon
http://www.amazon.fr/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Daps&field-keywords=Coachazard+Bernard+Sanan%E8s&x=13&y=18

La contradiction !

On est petit, on est ado, et l’on a l’esprit de contradiction, on aime s’opposer, on a tendance à critiquer.
En se moquant des autres, en les disqualifiant, on croit les rapetisser, et donc immédiatement et sans effort, se grandir ! On se donne alors l’illusion de compter davantage.
L’esprit de contradiction est une étape de croissance : c’est trop bon de gonfler le torse et de dire « non » à tout !
Si cette tendance se systématise, c’est un frein au développement personnel, probablement !

Un peu plus tard, on devient « adulte », je veux dire : plus lucide, et on donne quelques coups d’accélérateur à son évolution personnelle, en discutant avec soi-même, sans être forcément d’accord !
Si l’on est capable de restaurer ce bon vieil esprit de contestation,  pour le mettre au service d’une saine remise en question personnelle, alors là, on fait de grands bonds en hauteur… probablement !

« Connais-toi toi-même »
avec Coachazard de Bernard Sananès
cliquer pour avoir la page sur Amazon
http://www.amazon.fr/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Daps&field-keywords=Coachazard+Bernard+Sanan%E8s&x=13&y=18

21 septembre 2010

Ta vie est en construction

Ta vie est un perpétuel chantier ! Chaque jour mets une pierre à l’édifice! Un pierre de taille, ouvragée, que tu peux regarder fièrement ! Pour l’assembler aux autres, parfois fais-toi aider ! Ensemble, on assemble mieux !

C’était une Réponse comme les aime COACHaZard, le jeu du Je! Mais quelle était donc la Question ? Amusez-vous à assembler une série de questions qui pourraient coller à la  Réponse ! Comme moi, quand j’ai conçu ce jeu ! Discussion !

« Connais-toi toi-même »
avec Coachazard de Bernard Sananès
cliquer pour avoir la page sur Amazon
http://www.amazon.fr/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Daps&field-keywords=Coachazard+Bernard+Sanan%E8s&x=13&y=18

17 septembre 2010

L’épuisette

L’instant fugace
Passe
Sans laisser de trace
Inaperçu
Pas vu
Pas pris
Sans bruit
J’ai dans ma tête
Une épuisette
Toujours prête
A le saisir
Un instant
Le retenir
Un moment
De plénitude
D’éternité.

« Connais-toi toi-même »
avec Coachazard de Bernard Sananès
cliquer pour avoir la page sur Amazon
http://www.amazon.fr/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Daps&field-keywords=Coachazard+Bernard+Sanan%E8s&x=13&y=18

Page suivante »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.