Le blog Coachazard de Bernard Sananès

15 février 2012

Histoire pédagogique 7 : Le cocon et le papillon

Filed under: Relations humaines — Jan Widger @ 14:48
Tags: ,


Il était une fois une personne très gentille, pleine de compassion, soucieuse d’aider son prochain, tous ses prochains, même les plus petites bestioles. Un jour elle a dans la main un cocon, avec ses milliers de fibres de soie formant une gangue infranchissable. Alors la gentille personne soucieuse du bien de tous, se dit que le papillon à l’intérieur devra peiner, peiner, peut-être peiner à en mourir, pour sortir de ce cocon aux mailles tellement serrée! Elle ne veut pas cela ! Alors, cette gentille personne a une idée ! Elle va aussitôt quérir une lame pour entailler délicatement les fibres gardant le papillon prisonnier.

Cinq minutes plus tard, le cocon est ouvert, assez ouvert, pour que le papillon puisse sortir sans effort.
Hélas le papillon ne sortira jamais !
Pour qu’il vive, pour qu’il se mette à voler, il lui aurait fallu fortifier son corps et tous ces petits muscles ! Et seul l’effort quotidien pour couper lui-même les fils de soie de son cocon, le lui aurait permis ! Ce manque d’effort lui sera fatal !

« L’enfer est pavé de bonnes intentions » aurait pu penser le papillon avant de mourir ! Soyons gentils mais pas trop ! Et toujours conscients de nos responsabilité !
A vouloir rendre service aux autres, alors qu’ils ne nous ont rien demandé… nous pourrions les rendre dépendant de notre « bienveillante assistance ».  Et , bien pire, nous les priverions, de l’opportunité d’apprendre quelque chose par eux-mêmes.
Un jour un de mes fils, encore ado, m’annonce qu’il va faire… (je ne sais plus quoi !). Et moi de l’en dissuader en lui disant : « Tu vas te planter, tu n’es pas assez préparé pour cela, et les conditions ne sont pas favorables; je sais de quoi je parle, j’ai commis la même erreur à ton âge ! » Mon fils me rétorque alors : « Laisse-moi me planter, papa, j’ai besoin de faire MON expérience ! ». IL AVAIT RAISON !
Nous croyons  souvent agir pour le bien de quelqu’un, sans nous douter que nous sommes au service… de nous-mêmes : nous avons besoin d’être aimés, de montrer notre savoir, de nous rendre utiles !
Pourquoi ? C’est une autre histoire…

… et ce sont d’autres histoires pédagogiques ! Si vous en connaissez n’hésitez pas à me les communiquer. Si je ne les ai pas déjà en réserve, je les publierai de votre part, avec grand plaisir.

« Connais-toi toi-même »
avec Coachazard de Bernard Sananès
cliquer pour avoir la page sur Amazon
http://www.amazon.fr/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Daps&field-keywords=Coachazard+Bernard+Sanan%E8s&x=13&y=18

Publicités

6 commentaires »

  1. Belle histoire. Si vraie !
    Merci.
    J’en parle à Béa, évidemment.
    Tiens ? Et pourquoi pas à moi ?
    J’y songe…
    Je demanderai à Béa, elle va sûrement m’aider …
    Ouais.
    Je suis un peu fainéant, en ce moment.
    Faut me cocooner, quoi…
    Ne coupez pas, s’il vous plait !

    Commentaire par Brouchet André — 15 février 2012 @ 14:58 | Réponse

  2. hummm, ça fait réfléchir tout ça….. je connais une personne gentille et un cocon….. il faut vite que je lui dise de ne pas aller trop vite en besogne, son cocon est encore fragile, et la gentille trop pressée…..
    merci

    Commentaire par chantal — 15 février 2012 @ 15:00 | Réponse

  3. Non faut pas te couper ! Surtout te couper la parole ! Tu n’en survivrais pas !

    Commentaire par Bernard Sananès — 15 février 2012 @ 15:05 | Réponse

  4. « Les contes aident les enfants à s’endormir et les adultes à se réveiller. » Jorge Bucay, auteur de cette jolie phrase, a rassemblé dans un précieux ouvrage quelques histoires insolites, inspirantes et instructives, toutes nées de son imagination et de son expérience de psychiatre-psychothérapeute. Notamment celle du « Chercheur », que je tiens à votre disposition.

    Commentaire par Christine Mottet — 15 février 2012 @ 15:20 | Réponse

    • Mais quelle est donc cette histoire du chercheur ? Nous sommes tous curieux de la connaître ! Je me ferai un plaisir de la commenter.

      Commentaire par Bernard Sananès — 15 février 2012 @ 16:30 | Réponse

  5. J’apprécie beaucoup l’enseignement spontané des paraboles, des fables. C’est un langage qui passe de coeur à coeur. C’est celui qui est utilisé dans les tarots d’éveil. Merci Bernard pour ce beau et riche partage.

    Commentaire par Ségard Brigitte — 1 mars 2012 @ 08:31 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.