Le blog Coachazard de Bernard Sananès

6 janvier 2013

Dans mon couple, c’est si difficile de se parler à coeur ouvert !

Filed under: COACHaZard Le jeu du Je ! — Jan Widger @ 11:51

Se parler paraît si simple… Et pourtant !

Un jour, on s’est rencontré : on nous a présenté, nos chemins se sont croisés, et nous nous sommes regardés. Dès lors nous nous sommes parlés : « Tiens, je t’aime bien toi, j’aime ta fossette sur ton menton », « Je crois que je suis en train de te sourire, tu me plais, tu as un charme fou ! ».
Dès cet instant,  nous n’avions de cesse que de nous montrer au mieux de notre forme : « Faut que je me redresse un peu pour te plaire; ma mère me dit que je suis voûté ! » , « Je ne sais pas pourquoi, je ne sais pas quoi faire de mes mains, je m’agite comme une bourrique ; tu vas me trouver tarte ! ».
Et puis, nous avons cherché quelque chose d’original à nous dire : « Vous êtes du coin ? », « Vous faites quoi ? », « Comment ? », « Je veux dire, dans la vie », « Ah, je croyais… », « Vous croyiez »,  « Je crois à des tas de choses… non finalement je ne crois pas à grand-chose, enfin… » , «Mais si je comprends bien, nous sommes déjà en train de philosopher », « Déjà ! ».
Et puis après, on va se parler en se touchant « J’aime quand tu me caresses, j’aime ton odeur, j’aime ta chaleur », « J’aime te parler avec mes mains. » « Dis-moi, regarde-moi, dis-le moi-avec les yeux ! ».
Et puis, bien plus tard :  « Qu’est-ce tu as fait de la facture, que j’avais posé sur la table ? », « Je n’en sais rien moi ! Je n’ai pas touché à ta facture, je donne à manger à Alice » ! ». On gère les affaires courantes ! On est très occupé, très préoccupé, on oublie de prendre des gants amoureux pour se parler. Et la quantité et la qualité des paroles donne des signes d’essoufflement.
On pourrait jouer et chercher, à chaque instant à se plaire, s’étonner, comme aux tous débuts. On pourrait dire a son compagnon, à sa compagne, à son amour, son ange, son trésor, le soir, en prenant un apéro, quand les enfants sont couchés, quand on le veut  :

  • « Qui de nous deux, le premier, devinera les envies de l’autre ? ».
  • « Qui va dérouler pour l’autre le tapis rouge ? ».
  • « Qui va enfin rugir au lieu de rougir ? ».
  • « Qui ce soir sera le fou de la reine, la folle du roi ? ».
  • « Qui ce soir voudra pour l’autre le plus grand bien ?».

Il y a 100 cartes Question comme ceci ou comme cela, dans « Le jeu du Je, Coachazard – Le couple » à tirer, chaque soir, pour stimuler des échanges peu ordinaires,  dans le couple.

On pourrait parler d’autres choses que des problèmes avec l’informatique ou des engueulades au boulot. On pourrait reprendre nos échanges « philosophiques » ou poursuivre nos dialogues intimes, avec des mots, de vrais mots vibrants, là où l’on s’était arrêté. On pourrait discuter ou chuchoter autour de propositions telles que :

  • « Le désir te brûle le ventre et l’amour te réchauffe le cœur. Ce soir, abreuvons-nous à toutes les sources des sentiments ».
  • « Toute vérité est bonne à… soupeser avant de la balancer ! ». Ce soir, pesons nos mots ».
  • « Une façon de se conduire bien trop sérieuse et c’est l’élan « qui fout l’camp » ! Ce soir, soyons dissipés, rions, éclatons-nous ! ».
  • « Les mots du désir décuplent la fièvre sensuelle. Ce soir, bousculons nos timidités ».
  • « Trop d’ego, c’est trop d’attention portée à soi et trop peu à l’autre ! Ce soir, je suis plus près de toi, tu es plus proche de moi ! ».

Il y a 100 cartes Réponse comme ceci ou comme cela, dans « Le jeu du Je, Coachazard – Le couple » à tirer, chaque soir, pour renouveler les échanges au quotidien.

La discussion devient passionnante quand chacun trouve un lien  particulier entre la carte Question et la carte Réponse, tirées au hasard, dans leurs paquets respectifs  ! 10000 croisements pour stimuler la libre expression dans un couple et garder bien au chaud sa communication !

La raison d’être de Coachazard :  se regarder  et se parler autrement, plus souvent, en jouant.

Image Facing Couple JPG

Cliquez sur l’image pour COMMANDER LE JEU !

Publicités

2 commentaires »

  1. Chapeau l’artiste: une déclinaison tout à fait nécessaire du concept coachazard. Encore bravo!

    Commentaire par mark lahore — 7 janvier 2013 @ 14:47 | Réponse

    • Merci Mark ! Je viens de recevoir ton livre « Comment développer votre activité avec votre réseau relationnel » chez Dunod. C’est clair, facile et agréable à lire. Les chapitres courts et émaillés de témoignages et d’avis d’experts sont accueillants et instructifs. Bravo pour ton travail ! Bien que nous ne soyons pas les seuls à le faire (heureusement !) continuons longtemps à nous adresser ces marques de reconnaissance. Que ceux qui en sont repus, nous jettent la première pierre !

      Commentaire par Bernard Sananès — 7 janvier 2013 @ 16:29 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.